Recherche dans le blog

OSMOSE INVERSE

Qu'est ce qu'un osmoseur?

Bioélectronique de Vincent et osmose-inverse

Pourquoi installer un osmoseur ?

Les arguments santé de l'osmoseur

Osmoseur : Pour ou contre ?

Comment choisir son osmoseur domestique ?

L'eau osmosée est-elle gratuite ?

Foire Aux Questions sur les osmoseurs

Comment installer un osmoseur ?

Explications techniques sur l'usage des osmoseurs

Maintenance d'un osmoseur

Que faire des filtres usagers ?

La TDS c'est quoi ?

Un osmoseur sans rejet ?

Vous cherchez un fabricant d'osmoseurs ?

Pourquoi l'osmoseur est le produit idéal en Afrique ?

Téléchargez le guide

Qu'est ce qu'un purificateur d'eau ?

Un purificateur d'eau est un système permettant de retirer les éléments indésirables contenus dans l'eau de boisson. L'eau du robinet, même si elle reste très contrôlée, voit ses normes anti-pollution se dégrader année après année. La solution est de la filtrer pour retrouver une eau saine car pas un jour ne passe sans que le ciel ne s'assombrit sur les ressources en eau... Pollution, manque d'eau, agriculture intensive... 
Une des solutions pour bénéficier d'une eau pure chez soi est de s'équiper d'un purificateur d'eau. Qu'est-ce qu'un bon purificateur d'eau ? Quel type pour quels usages ?

Purifier son eau, qu'elle provienne du robinet ou d'une source naturelle (rivière, lac, source), c'est la garantie d'accès à une eau de qualité en quantité.  Avec la sécheresse que nous avons connu cette année, une centaine de villages en France n'ont plus eu d'accès à l'eau potable... Les conséquences du réchauffement climatique (lié à l'augmentation de l'activité solaire ces dernières années) se font déjà ressentir. Une des solutions consiste à récupérer l'eau de pluie en saison humide, la stocker, la filtrer et la consommer en saison sèche.

Plusieurs méthodes existent pour purifier l'eau ; nous avons listé ici les plus courantes.

Les charbons

charbon actif
Le bâton de charbon actif comme purificateur d'eau est un morceau de bois que l’on place dans un récipient. Ce morceau de bois, le plus souvent appelé charbon Binchotan, est un morceau de chêne qui a été brûlé selon une technique bien précise. Avec ce procédé, la structure du bois se pare d’une multitude de trous qui vont piéger les molécules par effet de friction, mais aussi grâce à l’inversion des charges électriques entre le charbon et les molécules à attraper.

Dans l’absolu, ces morceaux de charbon actif fonctionnent pour purifier une eau en carafe.
Malheureusement ils comportent plusieurs inconvénients :

- Le volume d’eau purifié est faible. Cela ne convient pas pour cuisiner ou pour une famille entière.
- Le bâton doit être immergé dans l’eau. Si ce n’est pas le cas, cela peut devenir un nid à bactéries.

- L’ efficacité du bâton diminue au bout de 2 mois environ. Même en le faisant bouillir pour tuer les bactéries, les pores sont comblés au fur et à mesure, ce qui en réduit grandement l’efficacité.
- Il ne filtre pas le calcaire et le sel.
- Le coût est relativement élevé : 10 euros / pièce : cela représente un coût de 60 euros par an pour une personne seule.

Pour conclure, le bâton de charbon actif Binchotan constitue une solution relativement abordable mais peu efficace sur le long terme et non adaptée à une grosse consommation d’eau.



Les carafes filtrantes

carafe filtrante

Les carafes filtrantes comme purificateur d'eau sont bien connues et sont commercialisées depuis une vingtaine d’années. La marque Brita est devenue une référence dans l’esprit des clients. Plus de 200 000 carafes filtrantes se vendaient chaque année en France dans les années 2000. En 2008, c'était 1 million ; en 2009, près de 2 millions !
Comment expliquer ce succès ? Un cout au premier abord relativement faible et la promesse d’une eau débarrassée des éléments néfastes. Trop beau pour être vrai ?

Les avantages :
- Coût réduit “en apparence” (carafe peu chère à l’achat)
- Filtration par charbon actif
- Filtration du chlore, du plomb, des particules organiques...
- Pas de montage nécessaire

Les inconvénients :
- Filtre qui s’encrasse vite
- Nid à bactéries si l'entretien est mal fait
- Beaucoup de déchets plastiques : cartouche à changer tous les mois
- Ne filtre pas les pesticides
- Ne filtre pas les bactéries et virus
- Ne filtre pas les nitrates
- Ne filtre pas les résidus médicamenteux
- Coût élevé : une centaine d’euros par an rien qu’en filtres !

Comme nous venons de le voir, les carafes filtrantes sont une première étape mais sont loin d'être parfaites !
Elles peuvent convenir pour réduire quelques substances mais laissent passer la majorité d’entre elles. Le coût et les déchets plastiques qu’elles génèrent au regard du débit d’eau filtrée ne sont pas à son avantage.
A savoir : le chlore s'évapore de lui-même en quelques heures donc utiliser une carafe filtrante juste pour cela est d’un intérêt très limité.




Les purificateurs à UV

lampe desinfection uv
Les purificateurs d'eau à UV-C (plutôt utilisé dans l’industrie), et depuis peu à UV-A, permettent de stériliser l'eau en tuant toutes les bactéries et virus en cassant leur ADN et n’ont pas besoin de produits chimiques. Leur inconvénients, outre une réelle dangerosité pour l’homme en cas d’exposition dans les yeux ou sur la peau, sont une absence de filtration des autres éléments de l’eau (métaux lourds, pesticides , sels, médicaments). De plus, ces lampes ont obligatoirement besoin d'électricité et impliquent donc une consommation électrique proportionnelle à leur efficacité.
Les filtres à UV-A prétendent supprimer certains pesticides mais peu d'études sont encore disponibles sur leur réelle efficacité sur ce point.

Nous conseillons l'utilisation de lampe à UV sur une eau préalablement filtrée, pour la désinfecter après une période de stagnation, dans le réservoir d'un osmoseur par exemple, ou pour compléter une installation de filtration micrométrique.

Découvrez notre gamme de lampe UV



L'ultra-filtration

ultrafiltration
Cette technique de filtration a été développée dans les années 70 par l'industrie laitière afin d'éliminer les bactéries et virus grâce à une membrane dont les pores ont un diamètre maximal de 0,01 micron, soit 5 à 10 000 fois plus fins qu’un cheveu humain. L’ultra-filtration permet également de retirer les phagocytes et certains colloïdes et macromolécules.

Cette technique de purification de l'eau à pour avantage de ne pas gaspiller d’eau. Les particules restent dans le filtre et il n’y a pas nécessairement d’eau rejetée à l'égout (bien qu'une vidange soit possible pour augmenter leur durée de vie) contrairement à un osmoseur qui a besoin de rincer sa membrane dès qu'il produit de l'eau (1 à 2 litres rejetés pour 1 litre d'eau osmosée).
Enfin, le système est assez simple à installer et se positionne simplement sur votre arrivée d’eau (provenant d’un puit ou d’un lac par exemple).

Découvrez notre gamme de filtres à ultra-filtration


Les osmoseurs

osmoseur fontaine
L'osmose inverse est à la base une technique de dessalinisation. Utilisée notamment par la NASA dans les circuits de recyclage d’eau de la station internationale, l’osmose inverse est le système de purification de l’eau la plus performante existante actuellement.

Pour faire simple, un osmoseur est un appareil capable de filtrer l’eau très finement. Il est composé de plusieurs parties qui interviennent dans ce processus. L’eau à traiter passe d’abord au travers de plusieurs pré-filtres qui éliminent les plus grosses particules (poussière, sable...) ainsi que la totalité du chlore libre (nocif pour les membranes osmotiques). Ensuite, l’eau passe au travers d’une ou plusieurs membranes d’osmose inverse dont les alvéoles mesurent 0,0001 micromètre, c’est-à-dire la taille d’une molécule d’eau. Seule une partie des plus petits minéraux (calcium, magnésium) passent au travers de cette membrane. Ainsi, l’osmoseur permet d’éliminer les bactéries, les virus, les métaux lourds, les pesticides, les résidus médicamenteux, le fluor, le chlore, le sel, le calcaire et bien d’autres impuretés. En résumé, un osmoseur est un appareil qui vous permet d’avoir une eau pure à volonté et à tout moment.

Les avantages de l’osmoseur sont multiples.
- Une filtration nanométrique qui ne laisse passer que les molécules d’eau et une petite partie des minéraux.
- L’osmoseur stoppe les virus, bactéries, pesticides, chlore, médicaments, métaux lourds, sels…
- L’osmoseur fournit un gros débit (jusqu’à 2 l/min pour un modèle domestique et bien plus pour les modèles pros)
- Un coût raisonnable : premier prix à 200 euros avec filtres
- Des consommables peu chers : à partir de 40€/an
- Un fonctionnement avec ou sans électricité.

Les inconvénients de l’osmoseur :
- Pour un litre d’eau produite, au moins un litre d’eau est rejeté pour nettoyer la membrane (à relativiser avec les 11 litres d'eau nécessaires pour produire une bouteille en plastique sans compter son transport).
- Les filtres ne sont pas recyclables car ils sont un concentré des poisons de l'eau sur des milliers de litres.


Découvrez notre gamme d'osmoseur



Les filtres à gravité Berkey

filtre berkey



Les filtres à gravité de type Berkey ou Berkefield par exemple sont des filtres mécaniques à gravité. Ces purificateurs d'eau fonctionnent sur un principe simple. L’eau située dans une cuve descend par gravité dans le réservoir en bas en passant par un ou plusieurs filtres.
Leur avantage est qu’ils n’ont pas besoin d'électricité ce qui les rend résilients. Ils sont également de conception simple et robuste. Leurs filtres permettent de retirer un certains nombre de composants chimiques comme le chlore, les virus et bactéries, les pesticides… mais n’est pas aussi efficace qu’un osmoseur.

Leur inconvénient est que le débit est faible. Il faut compter quelques heures pour remplir un réservoir de 8 litres pour les modèles standards.
Ce qui peut paraître limité pour une famille nombreuse ou pour faire la cuisine.


L’autre inconvénient est qu’il faut entretenir le réservoir. En effet, si l'appareil n’est pas utilisé pendant quelques jours, l’eau stagnante purifiée est un milieu idéal pour la prolifération des bactéries. Il faut donc désinfecter la cuve chaque fois que l’on s’absente.

Les cartouches d’un Berkey sont prévues pour traiter 10 000 litres d’eau "en condition optimum d’utilisation". Sur une eau très calcaire ou fortement chargée en particules, la durée de vie des filtres peut être fortement raccourcie.

Au niveau du coût , 2 cartouches standards coûtent 200 euros, à cela s’ajoutent 2 cartouches optionnelles pour filtrer le fluor et l’arsenic pour un coût également de 200 euros et à changer tous les 6 mois.
Soit 400 euros de filtres et 500 euros pour l'appareil, on arrive rapidement à un budget de 1000 euros… 





En conclusion, aucun purificateur d'eau n'est parfait. Chacun a ses avantages et ses inconvénients... A vous de déterminer vos besoins et de choisir la solution la mieux adaptée à votre situation !

Partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Téléchargez le guide
josmose.fr