ARTICLES SCIENTIFIQUES

L'Homme et l'Eau

Pourquoi ne faut-il pas boire de l'eau adoucie ?

Doit-on filtrer l'eau de robinet en France ?

Les minéraux dans l'eau de boisson sont-ils assimilables ?

Zoom sur les résidus à secs dans l'eau

La situation de l'eau en France

Des médicaments dans l'eau potable

L'eau potable dans le monde

L'effet "cocktail"

Attention aux eaux naturelles !

Les eaux en bouteilles

Savoir lire son étiquette d'eau minérale

Téléchargez le guide

Pourquoi ne faut-il pas boire de l’eau adoucie ?

    La raison donnée par l’OMS

    Le but de l’adoucissement de l’eau consiste à en retirer le calcium et le magnésium, présents naturellement, et qui ont tendance à s’incruster dans les tuyauteries sous forme de calcaire, et à obtenir ainsi une eau douce. Une incrustation du calcaire dans l’eau chaude peut-être limitée si on maintient sa température au-dessous de 55-60 °C. Une eau froide n’entartre que peu les canalisations.

    L’adoucissement artificiel se fait par échange ionique grâce à des résines. Les ions calcium et magnésium sont remplacés par des ions sodium et le taux de minéralisation final reste le même.

    L’OMS recommande la boisson d’une eau douce naturelle donc peu minéralisée. Par contre, elle déconseille vivement la consommation d’eau adoucie, car celle-ci comporte trop d’ions de sodium qui sont préjudiciables pour la santé, surtout pour des personnes ayant des affections cardio-vasculaires. Il est vrai cependant que ce sodium est retenu par la membrane d’osmose inverse. Un osmoseur peut donc être installé en aval d’un adoucisseur.

    Découvrez notre gamme complète d’adoucisseurs

    Autres précisions sur les adoucisseurs

    L’entretien et la consommation annuelle de sel sont à prendre en compte, environ 180 euros par an.

    À noter aussi que l’adoucisseur rejette de l’eau salée dans la nature.

    Même si le coût à l’achat peut paraître élevé, l’adoucisseur vous fera faire des économies. Vous consommerez moins de savon et de lessive, mais aussi moins d’électricité, car une eau adoucie chauffe plus vite qu’une eau qui ne l’est pas.

    Certains traiteurs d’eaux conseillent systématiquement de placer un adoucisseur d’eau devant un osmoseur en avançant l’argument que l’eau dure nuit à la durée de vie de la membrane osmotique ; ce qui est vrai, mais pas indispensable.

    Du côté de l’entretien

    Un adoucisseur demande une surveillance annuelle pour contrôler que la vanne et le by-pass sont bien réglés. Afin de ne pas avoir une eau trop douce ou trop dure, il est recommandé de vérifier le niveau de sel dans l’adoucisseur régulièrement et d’en rajouter si besoin. 

    Une alternative aux adoucisseurs d’eau à sel

    Il existe actuellement d’autres procédés pour éviter l’incrustation du calcaire.

    Ces procédés électro-magnétiques modifient la structure physique des cristaux de calcaire pour leur faire perdre leur capacité d’adhérence. La composition chimique de l’eau reste la même, cette solution ne rejette pas d’eau et il n’y a pas de coût d’entretien.

    Découvrez notre solution anti-calcaire sans sel ni rejet d'eau

    Partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés

    Téléchargez le guide