Analyser la présence de Zinc dans l’eauAgrandir l'image
  • avec un test indépendant

Analyser la présence de Zinc dans l’eau

Analyser la présence de Zinc dans l’eau

Ce kit pour 50 tests vous permet de vérifier la présence de Zinc dans votre eau. 

Attention, ce kit est indépendant et ne nécessite pas l'utilisation du photomètre IDIP.

Plus de détails

16,99 € TTC

4 Produits

- Réduire
+ Afficher les options

Ajouter au panier

Comment tester la présence de Zinc dans votre eau ?

Ce test à bandelette est extrêmement simple.

Analyse eau par bandelette

Analyse du Zinc dans l'eau

Récupérez une bandelette et trempez la dans l'eau

Après un temps défini, comparez la couleur de la bandelette avec l'échelle au dos de la boîte.

L'échelle de valeur de résultat est la suivante  0; 2; 5; 10; 20; 40; 100 mg/L (ou ppm).

Le point de vue de l’OMS sur le zinc dans l’eau*

Source de zinc dans l’eau

Le zinc est présent naturellement dans l’air, l’eau et le sol, avec une concentration qui varie de 10 et 300 mg/kg pour la croûte terrestre pour une valeur moyenne de 70 mg/kg (de matière sèche).

 

Le zinc a la particularité de donner à l’eau un goût désagréable et astringent à partir d’une concentration d’environ 4 mg/l (sulfate de zinc). Au-delà de 3–5 mg/l, l’eau contenant du zinc peut apparaître opalescente et former un film graisseux après ébullition. 

L’eau de boisson contient généralement des concentrations inférieures à 0,1 mg/l, mais les tuyaux anciens peuvent faire monter ce taux.

Normes sur le zinc dans l’eau**

Il n’existe pas de valeur sanitaire, mais la norme généralement avancée pour le zinc est de 3 mg/l.

Impact du zinc sur l’organisme

Le zinc est un oligoélément indispensable au corps humain. Antioxydant naturel, il booste le système immunitaire. 

Une carence en zinc se traduit généralement par une fatigue intense et peut avoir d’autres conséquences : chute des cheveux, troubles cutanés, baisse des défenses immunitaires. Elle peut même entraîner des malformations fœtales si elle touche la femme enceinte et des retards de croissance pour les jeunes enfants.

Mais l’excès de zinc est également mauvais, car il peut aussi entraîner des troubles rénaux et de l’appareil urinaire. À long terme, l’excès de zinc pourrait engendrer des risques cardiovasculaires. 


* Ce paragraphe est réalisé en partie à partir du rapport de l’OMS « Directives de qualité pour l’eau de boisson »

**Une valeur guide est une valeur de référence donnée par l’OMS.


  • Je veux tester mon eau avec un test indépendant

Découvrez le rapport d’expertise du Professeur HENRY sur les osmoseurs OJA Télécharger le rapport !