Analyser la présence de Mercure dans l’eau

Analyser la présence de Mercure dans l’eauAgrandir l'image

Ce kit pour 50 tests vous permet de vérifier la présence de Mercure dans votre eau. 

Attention, ce kit est indépendant et ne nécessite pas l'utilisation du photomètre IDIP.

Prenez une bandelette et immergez la pendant une vingtaine de secondes, découvrez ensuite la quantité de protéine dans votre eau en vous référant à l'échelle de couleur au dos de la boîte.

Plus de détails

Analyser la présence de Mercure dans l’eau

27,99 € TTC


1 Article

Comment tester la présence de Mercure dans votre eau ?

Ce test à bandelette est extrêmement simple.

Analyse eau par bandeletteanalyse mercure eau

Récupérez une bandelette et trempez la dans l'eau

Après une vingtaine de secondes, comparez la couleur de la bandelette avec l'échelle au dos de la boîte.

Le résultat de la bandelette précise si votre eau contient : 0; 50; 100; 200; 500; ou 1000 µg/l de mercure.

Attention, les autres métaux peuvent interférer.

Est-il possible de faire analyser la présence de Mercure par votre laboratoire partenaire ?

Il est tout à fait possible de faire analyser la présence de Mercure dans votre eau par notre laboratoire partenaire. Cette analyse n'est pas communément réalisée, aussi, est-elle proposée uniquement sur demande.

Nous vous invitons donc à nous contacter pour la réalisation de votre analyse de présence de Mercure dans votre eau par un laboratoire accrédité. Nous vous répondrons avec un prix, un délai, et une procédure de test particulière.

Le point de vue de l’OMS sur le mercure dans l’eau*

Source de mercure dans l’eau

Il existe trois formes différentes de mercure et donc des niveaux différents de toxicité :

-      mercure élémentaire, ou métallique

-      mercure inorganique, auquel on peut être exposé dans le cadre d’une activité professionnelle

-      mercure organique, auquel on peut être exposé par l’alimentation.

Le mercure est présent sous forme inorganique dans les eaux de surface et les eaux souterraines, de même que dans l’air et les sols. On note des concentrations habituellement inférieures à 0,5 µg/l, mais parfois des niveaux plus élevés dans les eaux souterraines dus à des dépôts minéraux locaux.

En dehors d’une exposition au mercure due à l’industrie, c’est principalement via la nourriture que l’homme risque d’en ingérer, avec une moyenne qui varie de 2 à 20 µg/jour par personne.

Normes sur le mercure dans l’eau**

La valeur guide est de 0,006 mg/l (6 µg/l) pour le mercure inorganique (auquel on peut être exposé dans le cadre d’une activité professionnelle), qui est la forme rencontrée dans l’eau de boisson.

L’OMS classe le mercure parmi les dix produits chimiques ou groupes de produits chimiques extrêmement préoccupants pour la santé publique.

Impact du mercure sur l’organisme

L’exposition au mercure est principalement due à des pollutions industrielles. Le mercure a un effet toxique sur le fonctionnement des reins, sur le système nerveux, digestif et immunitaire, les poumons, la peau et les yeux. Il est particulièrement nocif pendant la grossesse et la petite enfance, même à faibles doses. Mais les effets sur la santé dépendent de nombreux facteurs : type de mercure, dose, durée et mode d’exposition, âge de la personne.

* Ce paragraphe est réalisé en partie à partir du rapport de l’OMS « Directives de qualité pour l’eau de boisson ».

**Une valeur guide est une valeur de référence donnée par l’OMS.

  • Je veux tester mon eau avec un test indépendant