Recherche dans le blog

ACTUALITES

Nous avons parfois des actualités que nous présentons dans cette catégorie.

Téléchargez le guide

Surconsommation et gaspillage de l’eau

    Pourquoi économiser l’eau ?

    Nous ne vous apprenons rien si nous vous disons que l’eau est synonyme de vie. Sans eau, l’homme meurt, mais également son environnement, qu’il ne peut pas cultiver. Il ne peut pas non plus développer d’industries et produire, puisque l’eau est également nécessaire au développement économique. L’eau est donc un enjeu majeur, qui risque de devenir crucial dans les prochaines décennies et même une source de conflit pour certains pays. 

    Mais si la terre est composée aux ¾ d’eau, comment se fait-il qu’il faille économiser l’eau ? Parce que le sujet est mal posé : l’eau disponible sur la Terre n’est en effet qu’en une infime partie de l’eau douce. Or c’est de l’eau douce dont les hommes ont besoin, tant pour boire que pour l’agriculture ou l’industrie. Et de l’eau douce, il n’y en a que 2,5 % sur la Terre ! Un chiffre qui est donc très réduit d’autant plus que la majeure partie de cette eau douce n’est pas accessible en un claquement de doigts, puisque contenue dans les calottes polaires ou dans les eaux souterraines.

    Il est donc urgent d’économiser l’eau, les réserves étant limitées. 

    On sait que l’eau est également devenue un enjeu majeur pour certains pays, ou certaines régions, qui ont entamé une véritable guerre de l’eau (l’objet de l’un de nos prochains articles !). L’eau sert de monnaie d’échange et de moyen de chantage et sa possession ou sa maîtrise devient source de conflit. 

     

    Source : https://www.waterlogic.fr/centre-de-ressources/pourquoi-economiser-l-eau/

     

    Source : http://sagascience.cnrs.fr/doseau/decouv/cycle/stocksEau.html

    Qui consomme de l’eau ?

    Savez-vous que nous consommons 8 fois plus d’eau que nos grands-parents ?

    La consommation d’eau totale sur la terre est estimée à environ 4 milliards de mètres cubes par an soit 1,3 million de litres par seconde !

    Cette consommation peut être différenciée entre consommation active et consommation passive.

    La consommation d’eau active, c’est l’eau utilisée pour les usages domestiques, pour l’agriculture, l’irrigation et l’abreuvage du bétail, ainsi que pour les usages industriels et tous les usages municipaux ou environnementaux.

    La consommation d’eau passive, c’est l’eau utilisée pour les usages aquatiques : bassins, rivières et sports nautiques.

    Le CNRS estime la consommation totale directe en eau domestique dans le monde à 40 litres d’eau par jour et par habitant en moyenne.

     

    • 70 % pour l’irrigation / agriculture
    • 22 % pour les activités industrielles
    • 8 % pour un usage domestique

     

    Source : http://artimain-tpe-desalinisation.e-monsite.com/pages/premiere-partie/les-reserves-d-eau-douce-en-epuisement/les-reserves-exploites-non-exploites/

    Économiser l’eau au quotidien

    De petits gestes, mais qui s’ils sont effectués par des milliers de personnes auront malgré tout un impact sur la consommation d’eau. Dans nos articles listés ci-dessous, retrouvez de nombreuses idées faciles à mettre en œuvre à la maison, et qui réduiront votre consommation d’eau de manière significative.

    Focus sur la consommation d’eau des ménages

    7 astuces pour réduire ma consommation d’eau

    7 astuces supplémentaires pour réduire ma consommation d’eau

    7 astuces de plus pour réduire votre consommation d’eau au jardin !

    Il faudrait à cela ajouter une surveillance étroite des réseaux d’eau. On estime en effet que pour 5 litres d’eau prélevés, près d’un litre est perdu en milieu urbain avant d’arriver à votre robinet, tandis que près de 2 litres disparaissent en milieu rural ! Soit une estimation de 20 % de perte d’eau uniquement due à des fuites sur les réseaux !

    L’agriculture est souvent montrée du doigt, à juste titre, et tout particulièrement l’agriculture intensive qui consomme énormément d’eau pour augmenter les rendements. S’il est évident que les plantations doivent être arrosées sous peine de griller sur place, il est aussi possible de mettre en place des méthodes d’irrigation adaptées. De nombreux agriculteurs arrosent désormais la nuit, ce qui évite une trop grande perte d’eau due à l’évaporation. Évaporation qui ne cesse d’augmenter avec le réchauffement climatique. On estime que les cours d’eau vont perdre de 20 à 30 % de leur débit d’ici 40 ans... 

    Le réchauffement climatique planétaire a un impact sur le cycle hydrologique, dont les conséquences ne sont à ce jour pas encore toutes connues, puisque sur le long terme. On sait cependant que la sécheresse augmente dans les régions déjà pauvres en eau et qu’elle augmente autant en intensité qu’en durée. D’autres régions du monde connaissent des épisodes de précipitations accrus, qui entraînent des inondations ou des problèmes sanitaires. 

    Tout l’écosystème se trouve modifié, avec l’augmentation de la fonte des neiges, l’augmentation de l’évaporation, celle des ruissellements, avec des effets sur l’érosion qui va également contribuer à modifier l’environnement. Les scientifiques s’accordent sur le fait que le problème de l’eau et du changement climatique sera le problème majeur des prochaines décennies.

    Partout dans le monde, des barrages ont été construits pour aider à réguler la consommation d’eau. Une technique qui remonte à la nuit des temps et qui voit de nos jours l’apparition d’immenses barrages. Sauf que si la rétention d’eau permet de réguler sa consommation et donc de la limiter, elle a aussi des aspects négatifs. L’eau retenue par le barrage stagne et modifie l’environnement végétal et animal du cours d’eau concerné. Et il ne faut pas oublier que la création du barrage a déjà en amont bouleversé le site en inondant terres et villages.

    La consommation d’eau dans le monde

     

    Source : http://www.activeau.fr/consommation-eau-monde.htm

    Quelques pistes pour limiter la surconsommation d’eau 

    • Dessalement de l’eau : il existe actuellement 3 usines en France. Le gros point négatif est le prix de l’eau, qui coûte cher à produire. Ces usines sont également polluantes, car fonctionnant à l’énergie fossile.

    • Traitement des eaux usées : actuellement interdite en France, cette pratique est utilisée en Australie et à Singapour avec succès, même si elle reste coûteuse.

    • Récupération de l’eau : au niveau individuel, il est facile de mettre en place des systèmes de récupération de l’eau. Au niveau local, les régions commencent à installer des bassins de rétention, qui servent notamment de réserve d’eau pour l’agriculture.

    Chez Josmose.fr, nous sommes spécialistes de l’eau pure et vous proposons de nombreuses solutions pour consommer de l’eau de bonne qualité, que ce soit avec un osmoseur domestique ou pour utiliser la technique de l’osmose en usage professionnel. Nous vous conseillons sur les systèmes de purification de l’eau, l’osmose inverse, et les différences entre adoucisseur, ultrafiltration ou dynamiseur d’eau. Nous sommes aussi très impliqués dans la consommation d’eau de manière générale, et vous proposons nos conseils et notre expertise dans nos articles de blog sur l’eau, mais aussi par téléphone ou mail si besoin.

    Pour aller plus loin, vous pouvez lire le dossier : Surconsommation, une menace sur l’eau.

    Partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés

    Téléchargez le guide