Recherche dans le blog

Téléchargez le guide

Un métier original : goûteur d’eau

    Goûteur d’eau, c’est un vrai métier ?

    Eh oui ! Enfin, pour être honnête, disons que c’est tout de même plus une fonction qu’un métier... Mais si le métier de goûteur d’eau est bien mal connu, il existe pourtant ! Ce métier assimilé aux métiers de l’environnement est même d’une importance capitale pour nous tous, puisque le rôle du goûter d’eau est, comme son nom l’indique, de goûter et évaluer l’eau de notre robinet ou des bouteilles que nous achetons. Il veille ainsi à la qualité gustative, mais aussi sanitaire de l’eau potable que nous consommons au quotidien, c’est dire son importance !

    Quelles sont les fonctions des goûteurs d’eau

    Les goûteurs d’eau sont donc employés par les multinationales des eaux minérales ou par des réseaux de distribution d’eau potable. 

    Ils interviennent lors des contrôles de routine pour tester la qualité de l’eau en cours de fabrication ou d’assainissement, et toujours selon des normes très précises. Ils peuvent également intervenir suite à des plaintes de consommateurs.

    Si le goûteur d’eau analyse le liquide, il peut aussi entrer en scène pour tester le contenant : certains réservoirs en plastique ou en fer peuvent ainsi donner à l’eau un goût ou une odeur prononcée, la rendant impropre à la consommation, sans compter les produits dangereux qu’elle peut contenir.

     

    Les qualités indispensables pour devenir goûteur d’eau

    Le « nez » est indispensable, tout comme un palais à la sensibilité développée, mais le goûteur d’eau doit malgré tout avoir une sensibilité qui lui permet de déceler ce que sentira ou ressentira Monsieur Tout le Monde. Ainsi, tels des œnologues, les goûteurs d’eau détectent les flaveurs (odeurs et goûts) suspectes et rendent leur verdict sur les « crus » d’eau, dans le but de toujours améliorer la qualité de l’eau potable.

    Il est assez impressionnant de constater que malgré notre avancée technologique qui propose des analyses et tests toujours plus poussés et fiables, rien n’égale… l’homme ! Les appareils de détection révèlent en effet les composants chimiques de l’eau et les produits souvent nocifs qu’elle contient, mais sont totalement incapables de nous en dire plus sur le goût ou l’odeur… 

    Comment travaillent les goûteurs d’eau

    Les goûteurs d’eau travaillent généralement en groupe et de manière très organisée et leurs rapports sont d’ailleurs soumis à la législation européenne. L’étude de l’eau porte sur le visuel, ainsi que sur ses qualités gustatives et olfactives. 

    Comme les œnologues, les goûteurs d’eau commencent par observer le liquide dans un verre transparent pour déterminer la turbidité de l’eau (teneur des matières qui troublent le liquide). Puis ils boivent une gorgée, qu’ils font tourner en bouche pour atteindre toutes les papilles gustatives et également pour ventiler le liquide qui dégage ainsi tous ses parfums (ou plutôt odeurs, car dans le cas de l’eau, ce sont plutôt des parfums désagréables que des arômes !).

    Ces professionnels utilisent ensuite des dénominations très précises pour noter leurs constatations et définir en groupe les qualités organoleptiques de l’eau qu’ils ont testée.

    Ensuite, afin de chiffrer la qualité de l’eau testée, les goûteurs d’eau déterminent son seuil de dilution en diluant l’eau dans de l’eau en bouteille ordinaire. C’est lorsqu’ils ne sentent plus l’anomalie ou le goût de l’eau testée qu’ils obtiennent le seuil de dilution de l’eau (le double, le triple ou 10 fois son volume par exemple).

     

    Comment devenir goûteur d’eau ?

    Si vous possédez un palais et un nez sensible, vous pouvez devenir goûteur d’eau. Mais ce n’est pas donné à tous, car si nous savons identifier une eau chlorée par exemple, peu d’entre nous sont capables de percevoir de manière assez fine les caractéristiques de l’eau telles que définies dans la norme Afnor NF EN 1622. Goûteur d’eau professionnel est donc un vrai métier. Mais avouons-le, c’est un métier exercé uniquement en complément d’un autre métier dans le domaine de l’eau. 

    La formation de goûteur d’eau entraîne les candidats à détecter les différentes saveurs et odeurs, ainsi que les nuances de couleur de l’eau. À noter que pour préserver la sensibilité de leur nez, les goûteurs doivent impérativement être non-fumeurs.

    Au laboratoire d’Eau de Paris, 8 personnes occupent le poste de goûter d’eau en supplément de leur fonction principale. Il semble de plus que les goûteurs d’eau ne soient pas rémunérés, mais bénévoles au sein de leur structure.

    Il existe également des missions confiées à des goûteurs volontaires lors de tests pratiqués généralement par les grandes sociétés des eaux.

    Alors, prêts pour une nouvelle mission ? Et si vous goûtiez le bon goût de l'eau produite par un osmoseur domestique ?

    Partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés

    Téléchargez le guide